EVENEMENT

Tout savoir sur la semaine de la couture 2016

By  | 

Du 20 au 24 janvier prochains, la Couture Week est de retour à Paris ! Comme chaque année, savoir-faire à la française et haute-couture seront à l’honneur, portés, notamment, par les nouveaux espoirs du stylisme international : Guo Pei, qui revisite les grands classiques de la mode à la chinoise, Iris van Herpen, déjà bien connue des podiums et Yacine Aouadi, qui s’apprête à révolutionner le monde de la mode.

Qu’est-ce que la Couture Week ?

Organisée tous les ans par la Chambre Syndicale de la Haute Couture, dont le directeur, Ralph Toledano, est aussi le président de la société Jean-Paul Gaultier, la Couture Week nous invite à faire le point sur la tradition de la haute-couture dont la capitale française fut, dès le XVIIIe siècle, le berceau mondial. Pour l’occasion, les fashionistas les plus VIP de la planète se réunissent autour des podiums, à l’affût des nouveautés qui caractériseront l’habillement de luxe en 2016. Cette année, une Chinoise, une Néerlandaise et un Français sont à l’honneur : Guo Pei, Iris van Herpen et Yacine Aouadi.

Guo Pei, la Chanel chinoise

A première vue, pas grand-chose de commun entre les petites robes toutes simples de Gabrielle Chanel et les créations de Guo Pei, qui se caractérisent par leurs soieries chatoyantes, brodées à la main, leurs imprimés fleuris et colorés, dans la plus pure tradition chinoise. Pourtant, dans le milieu de la haute-couture, on n’appelle plus Guo Pei autrement que la « Chanel Chinoise ». Peut-être parce que, comme Coco en son temps, elle a su révolutionner l’univers des vêtements de luxe dans son pays natal, étendant peu à peu sa renommée au monde entier, en conférant au design chinois ses lettres de noblesse et en introduisant le glamour au pays du Dragon, séduisant des stars de l’envergure de Rihanna.

Eh oui… l’inoubliable robe jaune de Rihanna au dernier gala du Met, c’était Guo Pei :
http://i-cms.journaldesfemmes.com/image_cms/original/10089598-rihanna-en-guo-pei-couture.jpg

Iris van Herpen, ça vous dit quelque chose ?

Oui, forcément. Malgré son jeune âge (naissance en 1984 aux Pays-Bas), Iris van Herpen n’en est pas à ses premières armes, et semble être l’une des créatrices fétiches de la Couture Week puisqu’elle en l’est l’invitée d’honneur depuis 2011 ! Après un passage remarqué chez Alexander Mac Queen puis chez Claudy Jongstra, Iris van Herpen lance sa propre griffe en 2007. Depuis, on n’arrête plus le succès : elle habille Björk et Lady Gaga, et ses collaborations avec des artistes de tous les horizons (des danseurs et chorégraphes, créateurs de bijoux, réalisateurs…) sont à l’origine de son style en constante évolution, qui illustrent son objectif de sculpter le vêtement plutôt que de le découper.

Avec ces robes étonnantes, où la forme et la couleur sont inséparables de la matière, on est tenté de penser à certains tableaux surréalistes, et notamment à l’univers de Dali :Bjork en robe Iris Van Herpen

Yacine Aouadi, le jeune créateur qui monte, qui monte

C’est la véritable surprise de cette prochaine Couture Week : Yacine Aouadi, trente-cinq ans et ancien designer chez Belmain, et ses créations graphiques, découpées et sophistiquées, qui revisitent le vestiaire de la femme contemporaine. Ennemi des clichés romantiques des robes de contes de fées mais aussi des diktats du marketing, Aouadi jongle à merveille entre sobriété et inventivité, cubisme et glamour :
Tenue Yacine Aouadi

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply